A Good Cooking Day

Blog de cuisine – Lille – des recettes faciles, rapides, des beaux gâteaux et des restaus !

La ruche qui dit ouiCa y est, je suis allée à la Ruche qui dit oui ! C’était très sympa, d’ailleurs et j’y suis retournée une seconde fois (tout aussi sympathique d’ailleurs). Ci-dessous je vous parle de cette manière différente de faire ses courses, alliant la qualité des produits que l’on trouve sur les marchés et la facilité d’un drive.
 

C’est quoi ?

 
La Ruche qui dit oui, c’est un réseau de différents points de collecte de produits locaux (situés à max 250 km du lieu de distribution). On y trouve souvent des agriculteurs ou petits artisans qui vendent leurs produits et sont à même de vous prodiguer des conseils.
 

Ca fonctionne comment ?

 
La particularité c’est que la commande se passe via internet, il suffit de sélectionner ses articles (comme dans un drive de grand magasin), et de passer ensuite les chercher, le soir de la distribution. En règle générale vous passez chez chaque producteur récupérer ce que vous avez commandé chez lui, mais si vous êtes pressé, un panier contenant tous vos produits peut vous être proposé.

Paniers la ruche qui dit oui

Pour pouvoir passer commande il suffit de s’inscrire sur le site (c’est gratuit) et il n’y a pas d’obligation de fréquence de commande ni de minimum d’achat. J’adore cette flexibilité ! J’étais jusqu’il y a peu abonnée à un panier bio hebdomadaire, dont je découvrais le contenu au moment de le réceptionner, semaine après semaine … c’est une formule qui ne m’a pas convenu car elle me laissait trop peu de liberté et la trop grande récurrence des produits laissait s’installer une grande lassitude.
 

On y trouve quoi ?

 
A la Ruche, on trouve des tas de produits différents. Dans la mienne il y a par exemple des agriculteurs bios, des producteurs qui ne le sont pas mais pratiquent une agriculture paysanne,… et qui proposent à la vente leurs produits de la ferme. On trouve aussi des fromages, des biscuits, des gâteaux, des confitures, des pâtes à tartiner, des bières et jus de fruits artisanaux, des pâtes de fruit, des plats préparés et bien d’autres choses sans compter la crèmerie et la boucherie. En gros, c’est un mini supermarché !

En terminant la première visite de la Ruche, je suis repartie avec un joli panier garni (merci beaucoup !) afin de pouvoir me faire une idée de la qualité des produits vendus ici et vous en parler. Et bien, c’était très bon ! Je me suis régalée de madeleines, pâtes de fruits, brioche, … je peux vous dire que les produits étaient de qualité !

panier la ruche qui dit oui la madeleine
 

La Ruche de la Madeleine (59)

 
J’ai eu la chance d’être conviée à la Ruche de la Madeleine lors de leurs journées portes ouvertes il y a quelques jours. J’ai été accueillie par l’adorable responsable, Coralie, une connaissance que j’ai eu le plaisir de retrouver là-bas. Pleine de dynamisme, elle communique sa bonne humeur au sein de cette ruche à l’ambiance très apaisante.

Coralie, responsable de la ruche de la Madeleine

Lors de ces journées portes ouvertes il y avait des activités ou ateliers auquel son était invités à prendre part. Il y avait la possibilité d’en apprendre plus sur le compost (j’ai appris qu’on pouvait en faire chez soi, même dans un petit appart), on pouvait créer des bombes de fleurs (une jolie façon de maintenir la biodiversité, …).

Avec la sympathique Charlotte, du blog Chicon Choc, on a déambulé dans la salle, regardé les activités proposées et discuté avec quelques producteurs. J’ai pu poser toutes les questions qui me posaient par la tête et même interviewer Dominique, de la ferme des Magrès, un agriculteur engagé, qui promeut l’agriculture paysanne.
 

Focus sur la ferme des Magrès (Comines)

 
Dominique de la ferme des Magrès

La ferme des Magrès, c’est une affaire de famille. Elle est gérée depuis quelques années maintenant par Dominique et ses deux frères. Les qualités et aspirations de chacun sont mis à profit au quotidien et ils gèrent à trois les 9,5 ha d’exploitation, tant du point de vue administratif qu’en ce qui concerne la commercialisation de leur production.

Ils proposent à la vente leurs légumes et plats préparés, non plus sur les marchés, comme avant mais dans les Ruches. Cela leur permet d’avoir moins de perte, de pouvoir gérer les stocks. L’agriculture a bien changé depuis les années 80, les agriculteurs ne sont plus du tout aussi nombreux et ils doivent veiller à diversifier leurs activités. C’est pourquoi, par exemple à la ferme des Magrès ils proposent quelques plats préparés qui répondent à la demande actuelle de gagner un peu de temps sur la réalisation des repas.

Aujourd’hui, d’ailleurs, le temps passé à la ferme est moindre et leur emploi du temps est réparti quasiment à 50/50 entre le temps qui y est passé et celui dédié à la vente.

A la Ferme des Magrès on utilise de l’engrais organique, le fumier de cheval est à la base des apports faits à leur terrain. Ils n’épandent pas de fongicide sur les légumes sauf sur pommes de terre (à cause du mildiou) mais utilisent en revanche des insecticides, dans le cas où la perte de récolte est supérieure à 20%, démarche qui ne leur permet pas de proposer des produits bio.

Dominique insiste sur le fait qu’il est important que les acheteurs fassent changer les choses en choisissant des produits de qualité, qui ont poussé non loin de chez eux, sont vendus à maturité, et ont été produits dans une ferme à taille humaine, où les moyens humains sont suffisants. Je suis entièrement d’accord avec son avis, et j’essaie d’ailleurs de privilégier de plus en plus ce mode de consommation locavore.
 

Vous voulez tester ?

 
Les Ruches se développent de plus en plus, il y a de grandes chances que vous puissiez en trouver une par chez vous. Sur leur site, vous pouvez facilement les localiser. Et si vous avez dans l’idée d’en faire un peu plus encore, pourquoi ne pas ouvrir la vôtre ? C’est un excellent moyen de contribuer à une autre façon de consommer, et cela permet le maintien des petits producteurs.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire un tour à la Ruche de La Madeleine, vous y serez très bien reçus. Coralie organise régulièrement des animations, la dernière fois, par exemple, il y avait des jeux anciens en bois, et une dégustation de fromages. Si vous voulez y passer commande, c’est possible jusqu’au lundi soir (avant minuit), et les produits sont à réceptionner le jeudi entre 17h30 et 20h00.

Dégustation la ruche qui dit oui


La Ruche qui dit Oui
15 avenue Saint Maur
59110 La Madeleine

(la Ruche est située dans une maison de retraite, vous pouvez avancer votre voiture dans l’allée jusqu’à la grille, on vous ouvrira et vous pourrez vous garer sur place – très pratique ! S’il fait beau la distribution aura lieu dehors, ce qui est très agréable)

Print Friendly
Partagez sur Share on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someoneTweet about this on Twitter
Categories: Blabla, Partenariats

3 Commentaires pour l'instant.

  1. J’étais une presque assidue à la ruche de la rue des postes à Lille, mais elle a malheureusement fermé! je le regrette car c’est un concept qui me plaisait bien. Et La madeleine n’est pas très loin de chez moi, mais j’avais décidé de ne pas devoir prendre la voiture pour prendre mes commandes, c’est donc assez compromis!

    • Oui ce n’est pas évident de réussir à allier proximité de la Ruche et mode de transport écolo 🙂 Je pense quand même que ce genre de projets vont se multiplier j’ai vraiment l’impression que de plus en plus de gens sont sensibilisés à ces initiatives de commerces de proximité.

  2. Fanny dit :

    J’ai découvert La Ruche qui dit Oui lorsque je vivais à Valence et malheureusement je n’ai jamais eu la possib ilité de m’y rendre avant e quitter la ville. Je trouve le concept vraiment extra, j’ai moi aussi rédigé un article au sujet des paniers de l’AMAP qui se rapproche un peu de l’idée de la Ruche.

Laissez un commentaire